Accès à l’eau et assainissement

En Casamance, le fleuve éponyme, salé, provoque la salinisation des sols et de la première nappe phréatique. L’accès à l’eau douce est considérablement réduit. L’eau en surface est impropre à l’utilisation pour le maraîchage ce qui suppose de développer des solutions alternatives pour en bénéficier.

Dans ce contexte, AlterAfrique a entrepris diverses actions pour pallier ce désagrément et favoriser l’accès à l’eau.